Marathon du Mont Blanc

 

Retour sur ce fabuleux marathon du Mont Blanc. Après une première partie de saison tournée vers le court (championnat du monde de raquettes, verticale de la Tour Eiffel et 10 km), j’ai pris part au mythique marathon du Mont Blanc à Chamonix. Au programme de la matinée, 42 km autour du plus haut sommet de France et 2700+. Le plateau était exceptionnel avec la présence des meilleurs coureurs du monde au départ dont le futur vainqueur l’espagnol Kilian Jornet.

Dès le départ, le peloton s’élance à vive allure. Je temporise aux alentours de la 50ème place! Puis à Argentière au 10ème kilomètre, je pointe à la 26ème place tout en gérant mon allure car c’est encore très long. Dans le col des Montets pour rejoindre Vallorcine, je grappille encore quelques places (22ème). C’est à ce moment que la course commence. Au programme, la longue et terrible montée vers l’Aiguille des Posettes soit 1000+.

Je parviens à faire une belle montée et passe au sommet à la 15ème place. Les jambes répondent bien. La journée va être bonne. Je regrette seulement de ne pas avoir pris les bâtons. A Tré le Champ (30ème kilomètre), il reste encore une ascension de 1000+ pour rejoindre l’arrivée. Toujours à l’aise dans les bosses, je reviens même à la 12ème place, inconcevable au départ de la course vu le niveau (j’avais le 39ème dossard). Malheureusement, des crampes apparaissent sur les descentes. Je marche sur des œufs. La fin s’annonce difficile même très compliquée. A l’expérience, je parviens à conserver une belle 18ème place (6ème français). Je suis donc satisfait de cette course en présence des meilleurs mondiaux.

Place à la récupération avant de préparer le prochain objectif fin août du côté de Chamonix encore une fois avec l’Ultra trail du Mont Blanc.

http://www.dici.fr/actu/2017/06/25/hautes-alpes-stephane-ricard-18e-marathon-mont-blanc-1024063

Publicités

Trail EDF/Rousset 32 km

Après une première partie de saison tournée vers le court, j’ai pour objectif le marathon du Mont Blanc fin juin. En préparation, j’ai pris part au trail des Calanques (15 km-mi-avril) puis à ce trail du Rousset hier matin. Sur le tracé de 32 km avec 1700+, je l’emporte en 2h42 devant mon partenaire d’entraînement Patrick Orezzoli. Très beau parcours digne d’une carte postale!!

Vidéo d’ICI TV: http://www.dici.fr/actu/2017/06/04/hautes-alpes-une-edition-trail-de-rousset-chaleur-bonne-humeur-1015896

Trail de Rousset

Verticale de la Tour Eiffel et +

Verticale de la Tour Eiffel terminée. Une ascension en 9’35 en finissant sur les genoux:-)
Au 1er étage, je me suis demandé comment j’allais pouvoir monter jusqu’en haut:-):-).
Je crois que je suis parti trop vite!!! Pourtant, je m’étais bien dit « gère les 2 premières minutes »…
La première expérience avec la Dame de fer reste satisfaisante et vraiment enrichissante. Quelle sensation de courir (enfin marcher) dans la tour Eiffel au dessus de notre capitale. Sacre expérience. Bravo au polonais vainqueur en 7’54. Chapeau!!

Deux jours après, je participais aux 10 km de Villeurbanne avec mon club le Gap Hautes Alpes athlétisme. Je termine 4ème derrière deux coureurs kenyans en 31’24. La transition entre la saison hivernale et l’estivale est faite . Place au trail maintenant.

Verticale de la Tour Eiffel ce jeudi

Demain soir, je vais avoir la chance de participer à une course atypique du côté de Paris.

Je serai au départ de la verticale de la Tour Eiffel à partir de 20h. L’objectif est simple: il faut gravir le plus rapidement possible la Dame de Fer soit un dénivelé de 290 mètres jusqu’au 3ème étage. Après une première expérience sur la tour Oxygène à Lyon, je m’attends à souffrir sur cette ascension. L’effort est vraiment particulier. Je m’élancerai avec le dossard 22. Cette course me permettra de faire la transition entre la saison de raquettes à neige et la saison estivale de trail.

La course est en direct sur Europsort 2 à partir de 20h15.

course-verticale-de-la-tour-eiffel-e1424771682564-610x350

Championnat du monde à Saranac Lake (Etats-Unis): 4ème place

Avec le dossard 1 sur les épaules, j’avais à cœur de bien faire sur les pentes de Saranac Lake dans la province de New-York.
Le parcours de 7,5 km ressemble à un véritable cross-country avec de nombreuses relances et une neige très dure. Ça va aller vite très vite!!!
Je m’accroche au rythme imposé par le futur vainqueur Joseph Gray (temps sur semi marathon: 1h02 et sur 10 km: 28’30). L’espagnol Sancho Hernando et le champion du monde triathlon Xterra 2016 Josiah Middaugh sont aussi au coude à coude en compagnie du canadien David Le Porho (2h19 au marathon).
Rapidement, Joseph prendra le large et s’imposera brillamment en 28’22. Chapeau bas!
La lutte pour le podium est serrée. Je prends la 4ème place en 29’58 à 17 secondes du podium. Je suis très content de ma course. J’ai donné le maximum et c’est le principal. Chaque année, le niveau augmente sur cette discipline. C’est intéressant de pouvoir côtoyer des champions comme Joseph Grant ou encore Zach Miller. Désormais, on range les raquettes. rendez-vous en 2018…

20170226_08523820170226_085027

 

 

 

Championnat du monde de raquettes 2017 (Saranac Lake-New York)

Le premier gros objectif de la saison a lieu demain du côté de Saranac Lake du côté des Etats-Unis et de New York. Même si la neige est tombée en abondance les dernières semaines, le printemps est bien là. Le parcours prévu par les organisateurs est donc modifié. Il nous faudra courir 8 kilomètres avec presque 300 mètres de dénivelé positif. Onze nations seront représentées cette année avec environ 200 participants.

Quelques jours avant le départ pour les Etats-Unis, France 3 m’a consacré un reportage qui est passé aujourd’hui sur le 12/13 et le 19/20. On va essayer de ramener la médaille sur le vieux continent:-).

http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1920_provence_alpes.html (à partir de 15’35).

 

New-York city

Le voyage s’est bien passé mais j’ai du mal à récupérer le décalage horaire pour le moment. Ça va revenir il reste encore quelques jours avant la compétition!!! La ville qui ne dort jamais porte bien son nom. C’est de la folie ici, tout est démesuré. J’en profite pour faire un petit footing dans Central Park, le seul endroit où il y a de la verdure à NY!!!!